Planète CSE

10 idées pour rendre vos activités plus écologiques

Dans la précédente édition du magazine (numéro 116 de janvier/février 2022), nous évoquions la nécessité pour les élus de transformer en profondeur leurs activités sociales et culturelles (ASC) afin d’être en accord avec leurs nouvelles prérogatives environnementales. Cette fois, nous explorerons le sujet plus en profondeur… Par François Combes (Treegr)

Photo © Succo de Pixabay

En effet, dans les années à venir les élus vont devoir repenser la manière de gérer le CSE pour répondre au défi climatique. Et il est tout à fait probable que de nouveaux textes de lois voient le jour et viennent réguler ces aspects. Mais comment mener une transition énergétique de ses activités ? Comment concilier l’urgence écologique avec les envies et attentes de ses ayants droits ? Nous vous proposons aujourd’hui dix pistes de réflexions qui peuvent être menées conjointement ou séparément, et qui vous permettront de limiter l’impact de vos actions sur la planète.

Réalisez un bilan Carbone de votre CSE. Pour les « gros » CSE c’est peut-être la première action à lancer. Cet audit vous permettra d’identifier les activités les plus polluantes. Vous pourrez ensuite construire un plan de transformation progressif afin de réduire l’impact de vos activités sur l’environnement, et mesurer les progrès réalisés.

Sensibilisez vos collègues aux enjeux de la transition écologique en organisant des ateliers, des conférences permettant à vos bénéficiaires de s’informer sur ces sujets. Ces ateliers sont un bon moyen pour prendre conscience des répercussions que peuvent avoir nos actes et d’imaginer des solutions. Exemples de thématiques : réchauffement climatique, gestion des déchets, pollution des océans, apprendre à faire soi-même… La pédagogie sur ces sujets est primordiale afin de les démocratiser et les décomplexifier.

Créez une commission (facultative) en lien avec l’environnement. Cette commission peut jouer un rôle de conseil auprès des autres commissions et fixer un certain nombre de critères environnementaux à prendre en compte, lors de l’organisation d’une activité, de la sélection d’un prestataire ou encore lors de l’achats de produits… En plus des élus, n’hésitez pas à mobiliser des salariés pour les impliquer dans des choix structurants et ambitieux en lien avec l’environnement. Voici quelques exemples d’appellation de cette commission : Commission développement durable, Commission écocitoyenneté, Commission climat…

Sondez vos bénéficiaires sur leurs attentes. Cette démarche vous permettra de connaître leurs préoccupations et d’adapter ainsi votre politique. Vous donnerez également de la légitimité à vos actions.

Dressez un plan d’action graduel. Il faut bien se le dire : le risque de créer de l’insatisfaction à transformer de manière brutale est réel. Pour qu’il y ait une acceptation et une adhésion de vos bénéficiaires, il faut y aller de manière progressive. Vous pouvez par exemple décider de vous occuper cette année de l’univers X, et l’année suivante de l’univers Y.

Proposez de plus en plus d’alternatives. N’hésitez pas à ouvrir votre catalogue à de nouvelles activités plus écoresponsables qui peuvent tout à fait cohabiter avec d’autres activités plus « classiques ». Laissez le choix à vos bénéficiaires sans les culpabiliser, mais en les informant et en les incitant à se tourner progressivement vers ces nouveaux loisirs.

Fixez des taux de subvention différenciés en fonction de l’impact carbone des ASC proposées. Vous pouvez par exemple décider de fixer un taux de subvention (participation financière) plus attractif sur certains types de voyages (ex. : sans transport aérien, en Europe et dans des écologements). 

Créez une charte des activités responsables. Ce document aura pour vocation de définir des principes en lien avec le respect de l’environnement et des hommes. Il vous permettra d’inscrire votre CSE dans une réelle démarche de transformation et d’amélioration continue. Vous vous engagez à les respecter et à les appliquer dans la gestion quotidienne de votre CSE ; que ce soit dans la gestion du personnel, dans vos relations avec vos fournisseurs, dans les orientations sur les activités sociales et culturelles de votre CSE.

Travaillez conjointement avec le service RSE de votre entreprise (si votre entreprise en possède un). Cela vous permettra d’identifier des solutions, des outils à mettre en place afin d’améliorer l’impact de l’entreprise.

Publicités

QVCT : 50 000 travailleurs de 35 pays sondés…

Eurofound lancera la prochaine édition de son enquête européenne sur les conditions de travail...
marinelayani@socialcse.fr Marine
44 sec. de lecture

Campagne intersyndicale : 70% des agentes victimes de sexisme…

Durant la crise pandémique, la CGT a mis en ligne sur son site un...
marinelayani@socialcse.fr Marine
33 sec. de lecture

Accord QVCT : Déployé à l’été 2024 au ministère…

Le 4 octobre dernier, un accord de méthode ouvrant une négociation relative à un...
marinelayani@socialcse.fr Marine
45 sec. de lecture