Actualités

La bataille sur le statut des travailleurs de l’ubérisation se poursuit devant les tribunaux

La bataille pour la reconnaissance d’un statut aux travailleurs des plateformes se joue aussi devant les tribunaux. Au mois de mars 2022, ce sont trois ex-dirigeants de Deliveroo qui seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Paris pour répondre à l’accusation travail dissimulé de « milliers de travailleurs ».

Par Emmanuel Franck (Photo © mohamed Hassan de Pixabay).

L’entreprise a réagi en arguant qu’elle opère depuis ses débuts et de manière « totalement transparente » comme « plateforme digitale de mise en relation avec des partenaires livreurs prestataires indépendants ». Au mois de septembre, la cour d’appel de Paris a considéré comme contrat de travail la relation entre un chauffeur de VTC et la plateforme Uber. Début 2020, Deliveroo avait déjà été condamnée par le tribunal des prud’hommes de Paris pour travail dissimulé d’un de ses livreurs. D’autres relations de travail, avec par exemple la plateforme Take eat easy, liquidée en 2016, ont été également été requalifiées en contrat. Et en mars 2020, c’est la Cour de cassation qui fixait le mode d’emploi pour établir le lien de subordination propre à un contrat de travail.

Publicités

Assistez à la Matinale Juridique des CSE au Matmut Stadium à Lyon, dans…

Cet événement est l’occasion idéale pour les membres des CSE de se tenir au...
Léa MANSARD
31 sec. de lecture

Du nouveau chez Edenred !

Depuis 2021, Constance Le Bouar occupait les fonctions de directrice de la stratégie et...
Aude-Claire Aboucaya
1 min. de lecture

Diversidays ou le rendez-vous de l’inclusion le 9 octobre

Diversidays organise la 5e édition de son forum économique et social au Théâtre de...
Aude-Claire Aboucaya
58 sec. de lecture