Actualités

Transitions Collectives se poursuit avec Adecco

Le marché du travail est actuellement confronté à une situation paradoxale : alors que la reprise économique est là et que des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement, certains demandeurs d’emploi peinent à retrouver un travail. Dans ce contexte, l’État a signé un partenariat avec Adecco pour favoriser l’accès à l’emploi…

Objectif du gouvernement : favoriser l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi de longue durée et les reconversions professionnelles des salariés dont l’emploi est menacé. Dans la continuité du dispositif « Transitions collectives », Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Alexandre Viros, président France du groupe Adecco, ont signé mi-décembre une convention de partenariat.  Le marché du travail est actuellement confronté à une situation paradoxale : alors que la reprise économique est là et que des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement, certains demandeurs d’emploi peinent à retrouver un travail. Dans ce contexte, les entreprises et les pouvoirs publics doivent renforcer leurs efforts conjoints au service de l’accès à l’emploi de tous.

Les engagements d’Adecco

C’est tout l’enjeu de la convention signée ce jour entre l’État et le groupe Adecco qui comprend trois axes. « Tous les acteurs, publics comme privés, doivent se mobiliser au service de l’accès à l’emploi des plus vulnérables. Le groupe Adecco, notamment à travers ses réseaux Adecco & Adecco Inclusion, est pleinement engagé dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi, en particulier des demandeurs d’emploi longue durée. La signature de cette convention illustre la reconnaissance du rôle clé des entreprises de travail temporaire au sein du service public de l’emploi », a déclaré Alexandre Viros, président France du groupe Adecco.

Le premier axe repose sur un renforcement de l’insertion par l’activité économique (IAE) pour le retour à l’emploi des publics vulnérables. Le groupe Adecco s’engage à doubler dès 2022, le nombre d’implantations de ses entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI) en passant de 75 à 150 structures, ainsi que le nombre de ses bénéficiaires à partir de 2023, en ciblant un total de 15 000 personnes accompagnées chaque année. Le 2e est une extension de l’aide à l’embauche en contrat de professionnalisation. Le géant de l’intérim s’engage à recruter et former 1 000 demandeurs d’emploi de longue durée supplémentaires en contrat d’alternance en 2022, en ayant recours aux contrats d’insertion professionnel intérimaire (CIPI) et aux contrats de développement professionnel intérimaire (CDPI). L’État a rendu ces deux types de contrats éligibles à l’aide à l’embauche de 8 000 euros annoncée fin septembre dans le cadre du plan de réduction des tensions de recrutement qui comporte un volet spécifique pour les demandeurs d’emploi de longue durée. Enfin, le dernier est une contribution active au déploiement du dispositif « Transitions collectives ». Coconstruit avec les partenaires sociaux, le dispositif « Transitions collectives » vise à accompagner les entreprises et les salariés qui font face à des mutations économiques durables, en leur permettant de se reconvertir vers des secteurs qui recrutent, dans un même bassin d’emploi. En vue de contribuer au déploiement de « Transitions collectives », Adecco s’engage à mobiliser sa filiale conseil LHH pour encourager ses clients à recourir au dispositif. Ainsi, il prévoit l’accompagnement et la sensibilisation de plus de 400 PME et grands groupes, soit un volume de plus de 12 000 salariés. De plus, le Groupe mettra à disposition des salariés accompagnés dans le cadre de « Transitions collectives », près de 3 000 offres de CDI intérimaires et embauchera les salariés du dispositif correspondant à ses besoins.

 « Depuis le début du quinquennat, nous agissons pour permettre aux personnes éloignées de l’emploi et aux salariés dont l’emploi est menacé de rebondir rapidement. Les groupes d’intérim comme Adecco, qui jouent un rôle essentiel dans l’insertion professionnelle, doivent avoir toute leur place dans les dispositifs que l’Etat a mis en place. La convention que nous signons aujourd’hui avec Adecco est un grand pas en ce sens et permettra notamment la réinsertion rapide vers l’emploi des plus vulnérables », a souligné la ministre du Travail.

Publicités

Assistez à la Matinale Juridique des CSE au Matmut Stadium à Lyon, dans…

Cet événement est l’occasion idéale pour les membres des CSE de se tenir au...
Léa MANSARD
31 sec. de lecture

Du nouveau chez Edenred !

Depuis 2021, Constance Le Bouar occupait les fonctions de directrice de la stratégie et...
Aude-Claire Aboucaya
1 min. de lecture

Diversidays ou le rendez-vous de l’inclusion le 9 octobre

Diversidays organise la 5e édition de son forum économique et social au Théâtre de...
Aude-Claire Aboucaya
58 sec. de lecture