Actualités

La startup Bruce devient une entreprise à mission

Bruce, agence d’emploi 100 % digitale basée à Paris et à Barcelone, intègre sa raison d’être dans son statut juridique et devient une entreprise à mission. À travers ce changement, la startup affiche sa volonté de mettre sa performance économique au service de missions sociales, sociétales et environnementales.

Photo © Bruce.

Depuis 2016, Bruce s’engage à favoriser l’égalité des chances face au monde de l’emploi, en repensant le recrutement pour le rendre plus juste et plus efficace grâce à son innovation technologique. L’entreprise affiche une triple action :

– Humaine : en prônant la diversité et l’égalité des chances pour une société plus inclusive. Bruce a notamment signé en 2019 la charte de la diversité, a été reconnue comme entreprise handi-accueillante par l’Akto et accueille des stagiaires issus de quartiers difficiles en partenariat avec la Fondation TF1.

– Économique : en contribuant à la performance des bassins de l’emploi, en le rendant plus innovant et en renforçant l’employabilité des demandeurs d’emploi. Depuis sa création, Bruce travaille main dans la main avec Pôle Emploi, Industreet, AFTRAL et Cuisine mode d’emploi(s).

– Environnementale : en cherchant constamment à réduire son empreinte carbone à chaque étape de sa chaîne de valeur et en sensibilisant l’ensemble de ses parties prenantes. Bruce fait partie des premiers signataires du Climate Act, a obtenu la médaille de bronze d’Ecovadis et ambitionne d’obtenir la médaille d’or.

En 2022, Bruce rend ses engagements encore plus tangibles à travers une démarche de taille : devenir une entreprise à mission. Comme l’impose la loi, Bruce a mis en place un comité interne ainsi qu’un tiers externe indépendant afin de suivre l’exécution et le respect de sa mission. En plus d’intégrer sa raison d’être dans son statut juridique, Bruce est en phase d’obtenir le label B-corp, qui labellise les entreprises à impact social et environnemental à travers le monde. La startup répond à un devoir d’exemplarité pour rendre le marché du recrutement plus respectueux des Hommes et de l’environnement.

Avec 100 collaborateurs et plus de 1 000 clients, Bruce a permis à 10 000 talents de trouver un travail en 2021 et affiche une croissance de chiffre d’affaires de 200 %. En 6 ans d’existence, Bruce a affiné son algorithme de matching et prend dorénavant en compte plus de 150 critères. Bruce agit au quotidien pour l’égalité des chances : 32 % des talents proviennent de quartiers difficiles, 86 % sont des jeunes de 18 à 35 ans et plus d’une personne recrutée sur deux est une femme.  Plus encore, l’entreprise utilise sa technologie et le digital au service de son engagement écologique avec 130 000 feuilles de papiers économisées, soit 15 arbres sauvés et 285 tonnes de CO2 économisés par an grâce à l’entretien vidéo.

Bruce affiche son engagement humain en interne avec une note sur l’égalité homme-femme de 88/100 et un top management à 44 % féminin. Alors que 5 % de la population active vient des QPV, Bruce en compte 13 % parmi ses collaborateurs. Afin d’assurer la pérennité de la démarche, les fondateurs de Bruce s’assurent que la mission est portée par chacun des collaborateurs, notamment à travers la création d’un code de conduite en 2018 et la promotion de Djamila Akerkouch au poste de Head of Social Impact & Partnership en 2019.

« Si la crise sanitaire a accéléré la prise de conscience des décideurs en matière d’engagements qui ont du sens, chez Bruce ceux-ci s’inscrivent dans toutes nos actions depuis la genèse même de la startup. Rendre le marché de l’emploi plus juste et efficace est la mission qui nous guide depuis six ans maintenant, et ce projet d’entreprise est porté par tous les collaborateurs. Derrière l’Intelligence Artificielle de notre application, des hommes et des femmes œuvrent quotidiennement pour booster l’employabilité des talents inscrits sur Bruce et toute l’équipe est fière d’avancer dans une logique de transparence et d’éthique. Nous voulons aller encore plus loin dans cette démarche d’impact positif et dont l’officialisation nous semblait être une évidence », précise Adrien Moreira, cofondateur et CEO de Bruce.

Publicités

Jeux olympiques : Certains salariés devront travailler 7 jours…

Du 26 juillet au 11 août 2024 en France, les JO entraîneront un surcroît...
marinelayani@socialcse.fr Marine
46 sec. de lecture

Titulaires, suppléants… mais tous élus

Le Code du travail fixe, dans sa partie réglementaire, un nombre égal de titulaires...
marinelayani@socialcse.fr Marine
2 min. de lecture

Perspectives sociales : quel avenir pour le travail ?

La Fédération Cinov, avec le soutien du groupe VYV, d’Harmonie Mutuelle et du Village...
marinelayani@socialcse.fr Marine
37 sec. de lecture