Actualités

10 lauréats engagés pour le Prix Fondation Cognacq-Jay

Pour sa 6e édition, le Prix Fondation Cognacq-Jay a récompensé 10 nouveaux lauréats. Des projets engagés et solidaires qui mettent en lumière une diversité de causes, avec une attention particulière aux besoins émergents et à des citoyens parfois invisibilisés. Personnes handicapées, jeunes précarisés, agriculteurs en détresse, personnes sans abri, femmes isolées en difficulté, citoyens emprisonnés, entrepreneurs touchés par le cancer, autant d’urgences sociales que ces projets ont prises à bras le corps. Avec une ligne directrice pour tous : inventer la solidarité sociale de demain.

Depuis 2016, le Prix Fondation Cognacq-Jay récompense chaque année dix projets permettant d’apporter des réponses singulières et nouvelles à des besoins collectifs, comme couvrir des besoins essentiels non ou mal satisfaits, corriger des inégalités ou encore préserver et développer les liens sociaux des personnes en difficulté et isolées. Parmi les 10 lauréats, on retiendra dans l’univers du travail le projet CAIRE (Cancer Aide Info Réseau Entrepreneur) qui lutte contre le basculement dans la précarité du travailleur indépendant, atteint d’un cancer.

Le travailleur indépendant est souvent seul dans l’exercice de sa profession et pour les actes courants de la gestion de son activité. Ses aidants ne sont pas toujours capables de suppléer quand il tombe malade (cancer ou maladie longue). Grâce à l’action coordonnée de ses bénévoles experts dans différents catégories (comptabilité, droit, assurance et DRH, retraités dans les mêmes domaines d’emploi que les bénéficiaires) l’association CAIRE permet un accompagnement, sur mesure et gratuit, du travailleur indépendant et de ses aidants dans un parcours professionnel impacté par la maladie. Via des actions et des conseils, l’association évite au travailleur indépendant, et à travers son « écosystème » familial et/ou professionnel (lorsqu’il a des employés) de basculer dans la précarité, de perdre son outil de travail, voire lui permet de se former dans une autre activité. L’art oratoire pour tous est un second projet qui peut intéresser l’entreprise et permet de développer une réelle culture du débat, du dialogue, de l’argumentation et de l’esprit critique L’art oratoire et la prise de la parole en public sont des exercices dont les codes et techniques ne sont pas enseignés à l’école mais qui sont pourtant maîtrisés par les élèves issus des catégories socioprofessionnelles favorisées. À travers des ateliers d’éloquence et de rhétorique, l’association transmet aux jeunes issus de banlieues populaires les clés qui leur permettent de mieux maîtriser les codes liés à la parole tout en développant l’esprit critique, l’empathie, la tolérance et la bienveillance, de mieux appréhender les droits attachés à leur citoyenneté et de s’approprier les valeurs de la République. Cet apprentissage vise également à s’émanciper des représentations qu’ils peuvent avoir de leur identité.

C’est le vendredi 1er avril, au Centquatre Paris, que tous les lauréats seront réunis, à l’occasion des Rencontres solidaires de la Fondation Cognacq-Jay. Ils recevront leur prix (à savoir, 15 000 € répartis ainsi : 5 000 € en numéraire et 10 000 € pour leur accompagnement en gestion de projet et en communication auprès de partenaires experts) et découvriront également qui se verra attribuer le prix du public, permettant de remporter 5 000 € supplémentaires.

Assistez à la Matinale Juridique des CSE au Matmut Stadium à Lyon, dans…

Cet événement est l’occasion idéale pour les membres des CSE de se tenir au...
Léa MANSARD
31 sec. de lecture

Du nouveau chez Edenred !

Depuis 2021, Constance Le Bouar occupait les fonctions de directrice de la stratégie et...
Aude-Claire Aboucaya
1 min. de lecture

Diversidays ou le rendez-vous de l’inclusion le 9 octobre

Diversidays organise la 5e édition de son forum économique et social au Théâtre de...
Aude-Claire Aboucaya
58 sec. de lecture